Violence à l’école

La violence fait irruption à l’école ! La juxtaposition des deux mots est ce qui fait scandale. Car parmi les missions de l’école la protection de nos enfants est l’une de celles auxquelles nous attachons le plus d’importance. Nous les confions toute la journée à une institution bienveillante dans le sein de laquelle ils n’auront jamais à subir de violence verbale, où les cours de récréation sont des oasis de calme et de paix. Rentrés à la maison  quelques leçons à apprendre, un devoir de mathématiques ou de français (la semaine de 35h ne concerne pas les mineurs) les tient éloignés des réseaux sociaux où errent pervers et pédophiles. Un innocent dessin animé où lapins bleus et princesses évanescentes tapent la causette complète la soirée tandis que l’on substitue à un journal de 20h trop complaisant une saine partie de Trivial Pursuit.Notre monde est violent et cette violence est de plus en plus publique. Le cinéma, la télévision, la publicité et internet sont des endroits où la violence est présente, ostensible, même si elle y est marginale. Nos enfants ne répugnent pas au spectacle de la violence, son côté transgression est sexy, son aspect provocateur est sympathique et dans les esprits se mêlent dégoût et fascination. Cette violence est traumatisante pour les adultes, elle l’est plus encore pour les jeunes. Mais face à cela le rôle de l’école est-il de protéger ? n’est-il pas plutôt d’aider à comprendre, d’expliciter et de favoriser la maîtrise ? Pourquoi, là encore, l’école joue-t-elle une partition différente de celle qui lui semble dévolue : aider les enfants à devenir des adultes et non pas les tenir à l’écart jusqu’au jour où le monde réel fera une entrée fracassante dans leur vie?En attendant nous aurons des États Généraux, cette variante médiatique et post-moderne des commissions chères à Clémenceau. Les français qui ont étudié l’histoire, et pour certains jusqu’au bac, se souviennent sûrement que l’objectif de Necker en convoquant ceux de 1789 était d’obtenir plus d’impôts sans rien céder au chapitre politique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s