Accélération

Il y a une satisfaction intellectuelle un peu frelatée à tenter une expérience dont on connait déjà les résultats. Pourtant je n’ai pas pu résister à la lecture de l’article paru mardi dans Slate.fr : « Fuyez les livres, fuyez l’école, fuyez Facebook! » a traduire la série d’évènements présentés en une élégante courbe mathématique. Dans ce texte Vaughan Bell montre avec humour comment les innovations en matière d’information et de communication ont souvent été accueillies avec méfiance, consternation voire, à l’occasion, une franche panique. Cela va de Socrate condamnant l’écriture jusqu’au « Google nous rend idiots » de Nicholas Carr.   Voici le résultat de mon exercice au tableur :

malgré la robuste simplicité du produit (je ne suis pas un professionnel du tableur, et ça se voit, merci) tout le monde peut reconnaitre la traduction graphique d’une fonction exponentielle. Je n’ai ajouté ni l’email, ni les univers virtuels, ni les réseaux sociaux qui, tous, peuvent être considérés comme des nouveautés en matière de communication, mais n’auraient fait qu’exacerber l’effet produit sans rien ajouter à la démonstration.

Nous sommes tellement familiers des exponentielles que personne ne sera surpris d’en voir une sortir ici. Nous avons aussi pris l’habitude de les associer à des catastrophes – explosion démographique, dette du Tiers-Monde, pollution, … – et donc, instinctivement, nous allons chercher ce que celle-ci nous prépare!

Si les évènements dont les dates sont reportées en abscisse correspondent à des nouveautés technologiques suscitant la crainte et le rejet dans la population, force est de constater que les gens ont peur de plus en plus souvent. Un peu trivial, n’est-ce pas? Cela signifie aussi que la résistance à l’innovation risque de se faire de plus en plus forte.

De plus cette courbe peut laisser penser qu’une nouvelle innovation est en gestation qui séduira une nouvelle génération et laissera désemparés beaucoup d’entre-nous y compris quelques digital natives.

Cet évolution nous met – lisez ici nous les éducateurs, les enseignants, les professionnels de la formation – face à des défis d’une nouveauté absolue. En premier lieu ces technologies sont celles des moyens de communication, des outils de gestion et de transmission de l’information, le coeur de notre métier. D’autre part la position pédagogique qui consiste à transmettre un héritage de connaissances, de méthodes doit céder la place à un enseignement qui prépare les adolescents à dominer ces nouveaux médias. Un enseignement dominé par la stimulation de la créativité et de l’imagination plus que par la mémorisation et la reproduction. Enfin cela nous met en position de veilleurs, attentifs à discerner, dans ce qui apparait ici et là, le positif, l’exploitable, l’élément porteur. Position très différente de celle qui caractérisait traditionnellement la fonction d’enseignement. Plus que jamais il s’agit moins de transmettre que d’éveiller.

P.S. : l’article de Slate.fr était primitivement paru sur Slate.com le lundi 15 février sous le titre « Don’t touch that Dial« . Est-ce cela qui explique un ton auquel Slate.fr ne nous avait pas habitué?🙂

P.P.S. : les données que j’ai retenues pour ce billet sont : Platon et Socrate -4oo, l’imprimerie 145o, Malesherbes 1750, l’école 1850, la radio 1910, la télévision 1940, l’ordinateur 1950, l’ordinateur personnel 1975, Internet 1980. Choix discutables mais raisonnables,  du moins je le crois. Et ils ont le mérite d’être facilement utilisables. J’ai parlé plus haut de mon habileté au tableur, n’y revenons pas…

P.P.P.S : Pour éviter toute méprise je tiens à préciser que je n’espère pas une école qui fasse « du passé table rase » et ne soit préoccupée que de l’avenir.  Le dialogue avec le passé doit être maintenu. mais la préparation du futur doit devenir un axe fondateur.

Une réflexion sur “Accélération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s