Enseignement et Neurosciences

L’éducation c’est l’inculcation à l’indifférent de l’incompréhensible par l’incompétent.

Cette citation de Keynes figure en exergue de l’article de NewScientist (n° 2780, 4 Oct 2010) dont le titre est : «  Il est temps pour les enseignants de regarder les neurosciences d’un œil nouveau ». Le choix de la citation n’étant pas explicité dans l’article, faisons un bref effort d’interprétation pour voir ce qui justifie sa présence à cet endroit. Sachant que l’incompréhensible relève des programmes et reste sans lien apparent avec les neurosciences, nous n’avons plus à nous mettre sous la dent que deux termes : l’indifférent et l’incompétent. Les neurosciences peuvent-elles nous aider à vaincre l’indifférence des élèves et donc à rendre les enseignants plus compétents ?
La question est plus vaste et se rencontre de plus en plus fréquemment :
« De telles recherches soulève une question plus large. Serait-ce utile si nous découvrions comment fonctionne réellement le cerveau – et comment les enfants apprennent le mieux – et appliquions ces découvertes à l’enseignement au quotidien ? » se demande la revue.
Peut-on sincèrement répondre non ?

Lire la suite