La citation du dimanche

Actualité de l’humanisme…

A tant son père aperceut que vrayement il estudioit très bien et y mettait tout son temps, toutefoys qu’en rien ne prouffitoit et, que pis est, en devenoit fou, niays, tout resveux et rassoté.

De quoi se complaignant à Don Philippe des Marays, vice roy de Papeligosse, entendit que mieulx luy vauldroit rien n’apprendre que telz livres soubz telsprecepteurs aprendre, car leur sçavoir n’estoit que besteries et leur sapience n’estoit que moufles, abastardissant les bons et nobles esperitz et corrompent toute fleur de jeunesse.

Rabelais. Gargantua chap. XV

(traduction vite fait mal fait :

Alors son père s’apercut qu’il étudiait vraiment avec application et y passait tout son temps, toutefois il n’en tirait aucun profit et, pire, il en devenait fou, niais, rêveur et sot.

Comme il s’en plaignait à Don Philippe des Marays, vice roi de Papeligosse, il comprit qu’il vaudrait mieux pour lui ne rien apprendre que dans de tels livres avec de tels précepteurs, car leur savoir n’était que bêtises et leur sagesse niaiseries abâtardissant les esprits de qualité et corrompant le meilleur de la  jeunesse.

(n’hésitez pas à suggérer des améliorations !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s