Affermer la formation

Les réseaux d’échange de savoirs préfigurent-ils un nouveau modèle économique où l’enseignant devient travailleur indépendant?

Quelque soit le domaine il est très probable que vous disposez d’une connaissance, voire d’une expertise, susceptible d’intéresser quelqu’un. Curiosité ou besoin,  culturel ou utilitaire il existe en matière de savoirs une offre et une demande, donc un marché. Internet peut ici parfaitement  jouer le rôle de place du marché. C’est à ce potentiel que s’intéressent les étudiants de Science-Po sur cette page.

Une fois l’idée en route on s’aperçoit qu’il est possible de la décliner de multiples manières. Un premier champ d’action est celui de l’échange gratuit d’information. C’est probablement le plus en accord avec l’esprit Web 2.0 et l’économie de la gratuité. Une des dimensions où cette activité peut se déployer est de toute évidence la coopération Nord-Sud. Ceux qui ont eu la possibilité d’acquérir un savoir consistant dans les meilleures écoles ou université peuvent en faire bénéficier ceux qui pour des raisons économiques, sociales ou politiques en ont été privés. C’est ce que propose la fondation Partager le Savoir. Cette dimension solidaire ne saurait se réduire à des échanges internationaux.  Les possibilités ouvertes par une mutualisation des connaissances pour réduire les inégalités sont considérables.

Lire la suite