La citation du dimanche

Une autre caractéristique de l’enseignement du Collège était le “travail collectif par équipe”, auquel le Père Pardo attachait une très grande importance. Les élèves étaient distribués en « équipes de travail » pour étudier tel ou tel problème qui leur était posé. Leur devise était « chacun pour tous ». Le Père Pardo bannissait formellement de ces équipes les supériorités. Il n’y avait pas de « maître » ou de « chef », mais seulement un « philosophe » chargé de la synthèse, dont le rôle était de rassembler et de commenter les travaux de chacun et de les coordonner, pour en faire un ensemble homogène. Chaque jeudi une équipe exposait devant tous les professeurs et tous les pères réunis le résultat de ses recherches. Les Pères et les Professeurs posaient des « colles ». Il fallait les avoir prévues. Parfois elles étaient si difficiles que des discussions s’ensuivaient entre les professeurs eux-mêmes.

Michel del Castillo
Tanguy
(fin du chapitre X)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s